Equipements
Habitat
Activités
Espace public
Expositions

                                                                                                                                                                                   
SAINT MARTIN DU TOUCH - 79 logements 
Toulouse, France

Programme : 79 logements 
en collaboration avec l’agence Adroit Pujol Architectes
Maîtrise d’ouvrage : Bouygues Immobilier
Paysagistes : Studio Mathieu Lucas
BET : TERRELL (structure), NOVACERT (thermique, environnement, fluides), POLYMETRIE (économie du projet)
Labels : Certification NF HABITAT HQE NIVEAU EXCELLENT, RE2020 E3C1, RE2020 -30% BBIO
Budget : 9 614 356 euros HT
(dont 2 228 000 euros HT VRD+ STATIONNEMENT)
Calendrier : concours - propostion non retenue
Surface : 5 060 m² SDP
Crédits images : ailleurs.studio


Le lot S22 est une opportunité pour une réflexion sur le logement aujourd’hui, sur le bouleversement de nos modes d’habiter, au regard des nouveaux défis écologiques, de l’émergence des nouvelles habitudes, du rapport entretenu à notre lieu de travail, ainsi qu’à notre cadre de vie.

Ce cadre est incarné par la rencontre d’un patrimoine naturel persistant, une haie bocagère constituée de majestueux chênes arbustifsavec les vestiges d’un autre patrimoine aujourd’hui réhabilité, le pigeonnier. Cette rencontre introduit en ce lieu à la fois un paysage intime, une échelle et une Histoireet suggère donc la possibilité d’usages.

Le « paysage intime » est en réalité des continuités écologiques et naturelles plus vastes qui se tournent vers la rivière du Touch qu’il était important de ne pas contraindre.C’est pour respecter ces continuités que le projet a été pensé d’abord par le paysage dans une succession de séquencesparallèles à la Haie ;noues, haies champêtres puis venelles.

Cette séquence se décline au niveau du bâti avec une succession de plans permettant une progression d’échelle, depuis la haie, puis les logements intermédiaires et enfin les logements collectifs plus densesqui protègent l’écrin paysager des nuisances extérieures et s’adressent au quartier et au grand paysage au-delà.

La haie bocagère assure la cohérence de l’ensemble et cette cohérence est renforcée par un système unique de distribution, des « failles » qui traversent les bâtiments et se prolongent en passerelles.

Les « failles » sont de généreux paliers traversants de 2.5m de largeur, ventilés et éclairés naturellement et partiellement en double hauteur. Ils sont accessibles depuis un escalier extérieur et desservent à chaque étage 2 ou 3 logements maximum, masse critique qui selon nouspermet des relations directes de voisinage.

Leurs qualités permettent une appropriation respectueuse des paliers et deviennent un « prolongement social » de son chez soi. Ainsi les habitants peuvent sortir des plantes au seuil de leur porte, plantent des aromates à partager entre voisins ou tout simplement sortir un banc pour se retrouver autour d’un café avec son voisin.

Les questions de lumière naturelle et de ventilation sont ici fondamentales. Ainsi quasiment tous les logements sont traversants, doublement orientés voire triplement orientés.