Equipements
Habitat
Commercial
Espace public
Expositions

                                                                                                                                                                                   
CITRO
PARIS 14
Paris, France

Programme : Restructuration et surélévation du garage Citroën création de 71 logements étudiants et des ateliers d’artisans makers 
En collaboration avec Palast
Maîtrise d’ouvrage : RIVP
Mission : complète
Calendrier : concours lauréat. APS en cours
Surface : 8 358 m² SDP


Le garage Citroën est représentatif de ces immeubles pour automobile des années 50, véritable icone d’une modernité passée. Objet archétypal, il n’en demeure pas moins spécifique dans le dessin de ces façades et son rapport à la ville. Il est identifié à la fois comme un objet urbain marqueur d’une époque et comme une opportunité foncière qui devra accueillir une programmation nouvelle de logements étudiants, d’ateliers artisanaux ainsi que de commerces dans le cadre d’une reconversion et d’une surélévation.

Dans une démarche patrimoniale qui vise à conserver l’esprit des lieux tout en insufflant une nouvelle programmation, le projet s’attache à conserver au maximum l’existant, dans sa matière, son image ainsi que ses caractéristiques spatiales. Cette démarche se traduit par la préservation de la façade existante à l’identique, le maintien d’une organisation horizontale du bâtiment ainsi que la rampe de parking comme élément structurant. La rampe et ses espaces attenants deviennent une opportunité pour y installer les fonctions publiques du programme autour d’une promenade continue à l’oblique qui se prolonge jusqu’à la rue. Le programme est organisé par plateaux horizontaux continus ; le commerce au rez-de-chaussée, les ateliers artisanaux dans la partie existante et enfin les logements étudiants aux derniers étages de la surélévation bénéficiant ainsi de la hauteur, de l’ensoleillement et des vues.

Les nouveaux planchers de la partie existante ainsi que la surélévation sont en structure bois. Les façades de la surélévation sont habillées d’un bardage métallique laqué permettant ainsi de gérer les retombées et les refends entre logements et de protéger le bois de structure avec une façade pérenne et qualitative. Une grille constituée d’épines en aluminium verticales et horizontales vient souligner la trame structurelle. Ces épines définissent aussi des balconnets en prolongement des logements étudiants.           
         


perspective depuis le boulevard Jourdan


état existant




coupe perspective de la rampe conservée





 


  
ARCHIPELIA, CENTRE SOCIAL 
Paris, France

Programme : rénovation extension d’un centre social
Maîtrise d’ouvrage : Paris Habitat OPH
Equipe :  Grafilles, NOX
Mission
: complète
Calendrier : Livré en Septembre 2019
Surface : 680 m² 
Photographe :  Schnepp Renou


Le centre social Archipélia est situé au cœur d’un quartier du 20ème arrondissement de Paris. Il occupe depuis 2001, des locaux, dédiés initialement à un commerce au rez-de-chaussée avec un sous-sol technique d’un ensemble d’habitations sociales de Paris Habitat, construit à la fin des années 1970. Le centre est né de la volonté d’un collectif d’habitants qui voulaient apporter des réponses aux jeunes, de soutenir les familles dans leurs préoccupations quotidiennes mais aussi d’offrir un lieu de rencontres et d’activités. C’est un lieu important dans la vie des habitants du quartier mais qui souffre d’un manque de visibilité et de locaux exigus et non adaptés à la richesse des actions éducatives, culturelles et de loisirs qu’il propose.

Le projet de rénovation et d’agrandissement des locaux d’Archipélia initié par Paris Habitat, l’Association et leurs partenaires est l’occasion d’offrir plus de visibilité au centre au sein du quartier, des salles adaptées aux activités et un accueil plus généreux.

Après un travail de diagnostic et d’analyse des besoins des usagers du centre mené avec l’Association, la trans­formation intérieure a consisté en la rationalisation de la cir­culation jusque-là labyrinthique. Ce travail spatial a été accompagné par un travail poussé sur la signalétique afin de faciliter l’orientation des usagers. Parallèlement, la création d’un espace d’accueil lumineux avec un escalier central permettait d’appréhender le centre dans son entièreté dès l’entrée. Cet espace central avec son vide en double hauteur permettait également d’apporter la lumière naturelle aux espaces situés en sous-sol et d’avoir une connexion visuelle avec le rez-de-chaussée.

Les salles d’activités réaménagées assurent un confort sonore, de lumière et d’usage. Chaque salle est adaptée à l’activité principale qu’elle accueille mais reste modulable pour pouvoir accueillir d’autres activités selon les besoins de l’association. La salle polyvalente du rez-de-chaussée rendue traversante est dotée d’un espace cuisine permettant l’organisation d’évènements et de moments de convivialités avec les habitants.

La nouvelle façade en acier thermolaqué généreusement vitrée permet d’apporter le maximum de lumière naturelle à l’intérieur tout en préservant l’intimité des usagers et des salariés par l’utilisation de vitrage translucide à certains endroits. Elle répond au besoin de visibilité et d’identification de l’équipement par sa trame verticale qui remonte jusqu’aux terrasses du 1er étage des logements pour avoir une façade élancée et uniforme, facilement identifiable dans la rue.









































(avant)







(inauguration)

























plan Rdc




plan sous-sol
CHATILLON
Paris, France

Programme : Construction d’un immeuble de 16 logements locatifs sociaux et stationnement
Maîtrise d’ouvrage : Hauts-de-Seine Habitat OPH
Mission : Concours
Calendrier : rendu en 2018 - proposition non retenue
Surface : 1204 m² SDP dont 200m² de locaux

La parcelle est un des derniers vestiges persistants d’un très grand ilot qui a été profondément remodelé.
Le projet s’inscrit dans cet environnement hétéroclite sans chercher à ajouter une strate supplémentaire avec une architecture spectaculaire, mais au contraire en retrouvant une certaine sobriété.
Le bâtiment est compact et vient adresser frontalement la rue et combler la dent creuse qu’était la parcelle jusqu’ici. Cette volumétrie simple et unitaire est affirmée par des façades régulières. Une régularité donnée par un rythme strictement égal des pleins entre les ouvertures verticalement ainsi qu’entre les niveaux de dalle horizontalement. Le plein devient ici le métronome de la façade, il lui dicte sa régularité. Ainsi, les baies changent de largeurs selon leur emplacement mais la régularité des pleins vient consolider la cohérence et l’unité de l’ensemble.
Le choix d’un matériau de façade unique, le béton teinté dans la masse, y compris pour le rez-de-chaussée renforce l’unité à l’ensemble. Les menuiseries en aluminium et garde-corps métalliques de la même teinte que le béton contribuent à cette sobriété.































                          



           
































PASSAGE DES LYANES
Paris, France

Programme : 47 logements et une cuisine collective
Maîtrise d’ouvrage : OGIC
Mission : concours invité
Calendrier : rendu en 2019
Surface : 3 000 m² SDP

Maintenir une atmosphère de « village » tout en densifiant. C’est au bout d’un passage, discret, que la parcelle se découvre, un lieu confidentiel, dans la discrétion d’un coeur d’ilot, à l’abri des nuisances des voitures et de l’agitation de la ville.

La parcelle est signalée dans le PLU pour son intérêt patrimonial et c’est cette atmosphère, que nous avons essayé de préserver autant que possible tout en proposant une nouvelle offre de logements.
Cette atmosphère si singulière des quartiers du XXème arrondissement, en frange du Paris Haussmanien. Une ambiance de village où liens de communauté sont plus vivants qu’ailleurs, attirantles jeunes actifs, les nouveaux créatifs, qui bouleversent les manières d’habiter et de travailler. 













volumétrie




     rdc
      



        r+1



contexte existant




                          



           
































CASTAGNARY, 12 LOGEMENTS
Paris, France

Programme : 12 logements et un local d’activités
Maîtrise d’ouvrage : RIVP
Mission : concours invité
Calendrier : rendu septembre 2019
Surface : 636 m² SDP

La rue Castagnary est une rue modeste qui démarre à la sortie du Parc Georges Brassens, où des petits immeubles côtoient les plus hauts, où la brique fait face à la pierre et à l’enduit et où le jeu des loggias jouxte les façades lisses faubouriennes. Au bout de cette percée visuelle, l’immeuble d’habitation projeté vient compléter la silhouette le long de la petite ceinture avec sa façade en bois lasuré et ses fenêtres généreuses qui font apparaitre la lumière traversante et laissent entrevoir, depuis le trottoir, le fond verdoyant, presque sauvage, de la petite ceinture.

Une structure poteaux-poutres en bois se complète avec deux pignons en briques et un rez-de-chaussée en béton armé. Nous avons cherché à avoir une cohérence entre les choix structurels et l’enveloppe du bâtiment en exprimant différentes matérialités.